It's a long way to the top... If you wanna Rock n roll
Joy disaster



C'est souvent quand on ne s'attend a rien que naisse les plus belle surprises.
Chaque année lorsque j'organise le festival Rock against the cancer, c'est la même pression.
Je sais que les groupes que nous sélectionnons sont excellent, et que mes bénévoles sont toujours a fond.
Mais toujours ce paramétre qu'il m'est impossible de connaitre à l'avance, combien de personne dans
le public vont me faire confiance?

En attendant les résultats financiers de l’édition 2014 du festival, je pense que cette edition est une réussite
d'un point de vue humain. Toute ces personnes réunies pour l'amour de la musique tout en effectuant
une action solidaire, c'est ce qui fait de vous (public), des êtres humains exceptionnels.

Je vous remercie donc de m'avoir accordé votre confiance cette année encore et espère vous voir encore
plus nombreux si l'aventure se repetait.

Pour le reste, je tiens à remercier mes sponsors, car ce festival ne bénéficie d'aucune subvention d'aucune
sorte de la part des institutions. L'argent qui rentre est uniquement dû à nos sponsors privés ou
associatifs. Ce qui fait qu'il ne coûte virtuellement rien aux collectivités locales et au contribuable.

Je remercie donc chaleureusement le crédit mutuel qui nous ont apporté leur confiance cette année
Le magasin Catena Talange, la coiffeuse Stéphanie Sassi ainsi que Zendog qui ont également contribué au
bon déroulement du projet.

Merci également à l'association porteuse du projet, Loisirs et Culture sans qui rien ne serait possible, à la
mairie de Jouy aux Arches qui nous prêtent généreusement la salle, ainsi qu'au technicien light et
adjoint au maire,Yves Poinsignon, pour son talent.

Merci à Jennifer, Jonathan et Célia de la ligue contre le cancer pour leur soutien plein et entier durant toute
ces années.

Sylvie pour le catering et Nina qui a été d'un grand secours pour le communication cette année

Clem et François d'Avant-scene TV, pour leur confiance et pour leur gentillesse (et puis on a bien rigolé)

Antoine Careme et Fouf pour la technique et le son d'enfer,ainsi que David Rouby pour le prêt de la sono.

Tibo sertier, pour la réalisation des affiches depuis cinq ans

Et bien sur, vous, le public, sans qui ce festival ne serait qu'une rencontre sympa avec des artistes
d'exception, mais sans toutes les rencontres imprévus qui naissent lors de ces events.

Jack